La cheffe de l'extrĂŞme droite française Marine Le Pen s'est insurgĂ©e jeudi contre la dĂ©cision d'un juge français de lui imposer un examen psychiatrique pour avoir diffusĂ© en dĂ©cembre 2015 des photos d'exactions du groupe djihadiste Etat islamique sur Twitter. 

Sauf que c’est à cause d’un obscure psychiatre italien que Marine Le Pen s’est ramassée durant son débat avec Emmanuel Macron...

 

Marine Le Pen croit tenir la clé du succès

16,5 millions de tĂ©lĂ©spectateurs ont assistĂ©, en direct, au naufrage de Marine Le Pen lors du dĂ©bat de l'entre-deux-tours de la prĂ©sidentielle. Agressive, approximative sur des questions essentielles comme la sortie de l'euro, la candidate du FN a perdu la bataille face Ă  Emmanuel Macron.

Le plan Ă©tait pourtant simple : amener le candidat d'En Marche ! Ă  pĂ©ter les plombs en direct. Les trois qui prĂ©parent Marine Le Pen pour le dĂ©bat – Florian Philippot, son frère Damien Philippot et Philippe Olivier â€“ en sont persuadĂ©s : il suffit d'appuyer lĂ  oĂą ça fait mal pour conduire Emmanuel Macron dans le mur. Ils en sont d'autant plus sĂ»rs qu'un psychiatre italien fait Ă  l'Ă©poque fureur sur internet grâce Ă  une vidĂ©o dans laquelle il prĂ©sente le candidat d'En Marche ! comme "un psychopathe"...

D'après Le Canard EnchaĂ®nĂ© du mercredi 10 mai 2017, c'est notamment sur la base de cette vidĂ©o qu'a Ă©tĂ© prĂ©parĂ©e la stratĂ©gie de Marine Le Pen pour le dĂ©bat. L'hebdomadaire Ă©crit :

Le trio croit tenir la clĂ© du succès après avoir, notamment, visionnĂ© l'intervention d'un obscur psychiatre italien, un certain Adriano Segatori, qui, quelques jours plus tĂ´t, a livrĂ© une analyse implacable de l'adversaire, relayĂ©e sur le net par les amis d'extrĂŞme droite. Après avoir Ă©tudiĂ© la biographie et des images de Macron, cet oracle transalpin a diagnostiquĂ© 'un psychopathe narcissique', dont 'le dĂ©veloppement a Ă©tĂ© stoppĂ© prĂ©maturĂ©ment en pleine adolescence' ! VoilĂ  l'arme absolue, pensent alors nos Pieds-NickelĂ©s. RĂ©sultat : pas de propositions, pas de travail sur le programme, et une posture rigolarde censĂ©e dĂ©stabiliser gravement le 'narcissique'…

Une stratégie qui aura été couronnée d'un immense succès, comme on a pu le voir mercredi 3 mai…

Un psy d’extrême-droite

Comme l'avait dĂ©cryptĂ© le rĂ©dacteur en chef des DĂ©codeurs du Monde Samuel Laurent, la vidĂ©o d'Adriano Segatori a Ă©tĂ© publiĂ©e sur un site proche des idĂ©es de l'extrĂŞme droite et dirigĂ© par Giampiero Canella, homme politique conservateur. Sur ce site, Adriano Segatori avait notamment publiĂ© des textes dans lesquels il s'en prenait, par exemple, Ă  Mario Monti et aux "protobolchĂ©viques qui soutiennent l'utopie internationaliste dĂ©vastatrice". Adriano Segatori est donc quelque peu orientĂ© politiquement... 

Quant Ă  l'*analyse* d'Emmanuel Macron, elle avait Ă©tĂ© faite sur la base d'image et d'une biographie… Ce qui n'avait pas empĂŞchĂ© l'Ă©lu Gilbert Collard de la relayer sur Twitter.

 

Bref ; Marine Le Pen ne se risquera plus Ă  approcher un psy... MĂŞme forcĂ©e par la justice de son pays. 

Mais, en fouillant un peu dans le Code de procĂ©dure pĂ©nale, Marine Le Pen pourrait effectivement y lire Ă  l’article 706-47-1 : Â« Les personnes poursuivies pour l’une des infractions mentionnĂ©es Ă  l’article 706-47 du prĂ©sent code doivent ĂŞtre soumises, avant tout jugement au fond, Ă  une expertise mĂ©dicale Â». 

Poursuivie pour « diffusion de message violent, pornographique ou contraire Ă  la dignitĂ©, accessible Ă  un mineur Â», un dĂ©lit mentionnĂ© dans cet article de loi, elle est donc effectivement concernĂ©e par cette mesure. Les magistrat ont donc l'obligation - et non pas la "possibilitĂ©" - de demander une une expertise mĂ©dicale.

Pour une avocate, c'est la moindre des choses de connaĂ®tre le le Code de procĂ©dure pĂ©nale... Mais les relations du RN/FN semblent assez "compliquĂ©es" : 

Pourquoi Marine Le Pen ne peut plus sentir les psy
Retour Ă  l'accueil