Des dizaines de milliers de personnes sont attendues dimanche à Paris par les organisateurs de la Manif pour tous qui, aprÚs avoir combattu le mariage homosexuel, entendent s'opposer à la procréation médicalement assistée (PMA) pour les couples de femmes et à la gestation pour autrui (GPA).

Sauf que... Aucune loi n’a Ă©tĂ© proposĂ© sur le sujet, et aucune n’est en prĂ©paration. Mieux ; Hollande avait clarifiĂ©, avant son Ă©lection, que ce ne serait pas mis en place.

Des manifestants contre une loi fantĂŽme

Les manifestants se sont donné rendez-vous à Montparnasse à 13h, et des négociations se poursuivent pour définir le parcours du défilé. Les organisateurs voulaient à l'origine se rendre à la Concorde, ce qui leur a été refusé.

Un autre rassemblement est prévu à Lyon et d'autres actions de moindre ampleur dans plusieurs villes d'Europe. Cette mobilisation vise à «avertir le gouvernement le plus tÎt possible de notre refus de l'ouverture de la PMA aux couples de femmes et de la GPA car tout enfant a besoin d'un pÚre et d'une mÚre», a expliqué Ludovine de la RochÚre, présidente de la Manif pour tous, lors d'une conférence de presse mercredi.

Contre la création d'un statut du beau-parent

«Nous sommes opposés au projet de loi Famille tel qu'il est défini», dit-elle, en ciblant notamment les projets de création d'un statut du beau-parent, de création d'une pré-majorité à 16 ans et de modification des conditions des adoptions pléniÚres». En réalité, le futur projet de loi sur la Famille, qui sera présenté en Conseil des ministres en avril, ne prévoit pas d'ouvrir la PMA aux couples de lesbiennes ni d'autoriser les mÚres porteuses en France.

«Groupes radicaux»

Dans le cortĂšge sont attendus de nombreuses familles et militants qui seront vĂȘtus de rose et bleu et porteront des drapeaux reprĂ©sentant un pĂšre, une mĂšre, une petite fille et un petit garçon. Entre autres banderoles: «Familles lieu de solidaritĂ© et avenir de la solidarité», «Famille = Ă©ducation, solidaritĂ©, dignité» ou encore «Tous nĂ©s d'un homme et d'une femme».

Hollande appelle Ă  la vigilance

François Hollande a jugé vendredi «légitime» que des manifestations puissent se tenir, à propos de celle prévue par les opposants au mariage gay dimanche, tout en appelant à la «vigilance». «Il est légitime que des manifestations puissent se tenir dans les rues de nos villes car c'est une liberté fondamentale». «Mais il y a une vigilance à avoir par rapport à des mouvements extrémistes, racistes», a déclaré le président de la République lors d'une conférence de presse au sommet franco-britannique, prÚs d'Oxford.

C’est en effet la moindre des choses de la part d’un mouvement qui n’a eu de cesse que de raconter connerie sur connerie.

Quand la Manif pour tous continue de mentir
Retour Ă  l'accueil